SOS maman débordée (ou comment ranger vite et bien)


Vous aussi, vous avez un emploi du temps de ministre?

Si vous êtes ici, c’est probablement que comme un très grand nombre de mamans de ma connaissance, vous êtes débordée… Ou plus exactement vous vous sentez submergée de choses à faire, et vous ne parvenez pas à tout faire bien.
Pas de panique… vous n’êtes pas seule!
C’est le lot de beaucoup d’entre nous. Une vie de famille, une maison à entretenir, un boulot… le ménage, les courses, les repas, le linge, la paperasse, les rendez-vous médicaux… STOOOOP!

164H

Crédit photo Ryan McGuire

Rien que de faire mentalement une liste de tout ce qu’il y a à gérer dans une vie d’adulte peut donner le tournis.
Et si on partageait quelques trucs pour gérer différemment tout ça, pour pouvoir se libérer du temps, gagner en efficacité, être plus zen.
Ici je vous proposerai des pistes ou vous partagerai ma façon de fonctionner sur
Comment s’y prendre pour ranger
Comment organiser le ménage
Comment en finir avec le « qu’est-ce qu’on mange ce soir? »
Comment arrêter de procrastiner
Comment bosser à domicile et cloisonner vie perso/vie pro

Comment s’y prendre pour ranger

C’est une question qui peut sembler un peu stupide…
Mais n’avez-vous pas des tiroirs qui débordent? Des choses dont vous ne vous servez pas? Des chaussettes qui traînent? orphelines?
Alors oui… on sait tous ranger
Sauf que… Sommes-nous réellement efficaces?

Les cartons à bazar

J’ai constaté que suite à un déménagement nous avions fait 3 cartons nommés « carton à bazar » (eh oui!). Lors de notre emménagement, nous avons naturellement vidé les cartons de vêtements, de vaisselle et d’ustensiles et outils divers et variés. Fatigués, nous avons laissé ces 3 cartons fermés, stockés au garage.
Au bout de 8 ans, devinez quoi… Seul un carton avait été ouvert sur les trois. J’ai donc jeté les deux cartons restants sans même les ouvrir. Une libération!
Libération de l’espace ET libération de l’esprit.

Les choses en trop

Puis nous nous sommes demandé si finalement il était bien nécessaire de posséder tant de clés (anglaises/à molette/à pipe…). J’ai tout rassemblé, trié par taille, par fonction et gardé deux modèles de chaque taille (c’est parfois nécessaire pour serrer correctement certaines vis avec leurs boulons). J’ai distribué le reste dans la famille.

247H

Crédit photo Ryan McGuire

Les choses cassées

Nous avons également tendance à conserver… La machine à laver en panne, la visseuse qui ne se charge plus, la ponceuse trop bruyante, la tronçonneuse récupérée chez beau papa mais qui n’a jamais démarré. Au cas où…
Mais en réalité, ces choses ne font que nous encombrer inutilement. Elles ne nous servent pas en l’état et nous ne prenons jamais le temps de tenter une réparation. Dès lors, il est inutile de les garder! Autant les confier à un ferrailleur ou à un mécano/bricoleur qui prendra le temps de les réparer si c’est possible…
Nous partons souvent du principe que ce que nous possédons à une valeur, et c’est ce qui nous empêche de donner. Nous préférons réparer quand c’est possible plutôt que de jeter… Mais quand c’est irréparable ou pas dans nos capacités nous n’avons aucun intérêt à nous encombrer!

Les rangements inadaptés

Enfin nous avons constaté que certaines choses n’étaient jamais rangées… parce que le rangement prévu à la base n’était pas pratique ou pas assez grand (ou accessible) ou encore pas placé au bon endroit.
J’ai une toute petite cuisine, et mes ustensiles y sont rangés de façon optimale : les cuillères en bois ou les casseroles sont dans un tiroir sous la plaque à induction. Le nécessaire pour le petit déjeuner est dans un meuble à volet roulant posé sur le bar de la cuisine. La plus grande partie de la vaisselle est à la fois très proche du lave vaisselle et du bar sur lequel on prend la plupart de nos repas…
Quand je range j’essaie de garder cette même logique, ce côté fonctionnel. Ainsi mes serviettes de toilettes sont rangées dans la salle de bains, ma lessive est dans un meuble à côté de la machine à laver… J’ai un rouleau de scotch au bureau et un autre à la cuisine.
Ça peut paraître idiot, mais si vous constatez qu’un objet n’est jamais rangé demandez vous où vous l’utilisez : Bien souvent le rangement initial n’est pas à proximité de l’endroit d’utilisation.

En conséquence, quand je range, je garde toujours ces quelques questions à l’esprit :

En ai-je encore besoin ?
L’ai-je déjà ?
Est-ce en bon état ?
Où le ranger pour que ce soit pratique?

Ainsi je désencombre ET je trouve une place pour chaque chose afin de faciliter son rangement futur

La prochaine fois, je vous parlerai un peu de Marie Kondo et Béa Johnson 🙂

Guettez les prochains articles, et n’hésitez pas à commenter, partager vos astuces… C’est toujours enrichissant !

Sujets similaires


A propos de Delphine

Maman de deux grands enfants et tata d'adorables petits loups. Je couds et bricole... Un peu pour moi, beaucoup pour faire plaisir. La machine à coudre est mon amie depuis mes 12 ans (soit à peu près une éternité, surtout aux yeux de ces chères têtes blondes).

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *