Les 50 Nuances de l’Avent


Source image: Grafolio

L’Avent est une période que j’aime particulièrement. Un espace temporel douillet dans lequel j’aime me lover. Elle me replonge  dans les plus beaux souvenirs de mon enfance, les rituels familiaux que j’attendais de retrouver avec impatience. Ceux qui permettaient de décompter le temps: la bougie de l’avent que nous brûlions chaque jour, l’ouverture du calendrier… Ceux qui créaient l’ambiance: la décoration du sapin et de la maison, la préparation de la bûche et des truffes avec ma grand mère, cette magicienne de Noël. Puis ceux de la veille: le gros petit déjeuner en guise de déjeuner, le matage des films guimauves de Noel en pyj, la mise sur nos 31 pour le soir, la messe de minuit, le repas traditionnel avec le petit cadeau sous nos serviettes pour patienter jusqu’à ceux du lendemain, le petit Jesus déposé religieusement dans la crèche à minuit, les souliers déposés avec un protocole très précis, se coucher en imaginant que le père Noel allait venir discrètement poser les cadeaux sous le beau sapin. Et enfin la découverte et Le déballage des cadeaux le matin et le repas et redeballage de cadeaux chez la magicienne avec toute la famille, les cousins cousines, les éclats de rire…

J’attendais avec impatience de devenir maman pour transmettre ça. Mais voilà, mon premier bébé tant attendu est né puis parti rejoindre le ciel pendant cette période avant même de pouvoir fêter son premier Noel. L’Avent à alors été pendant un temps comme une brûlure de cigarette sur une peau déjà à vif. Et je pensais que ça serait le cas chaque année.

Et c’est vrai en partie… Les reviviscence sont importantes et son abscence sur les beaux tableaux de famille de cette période particulièrement douloureuse. Mais il y a aussi toute la force des souvenirs heureux qui m’insufflent de la joie,  l’arrivée dans nos vies de ses frères qui nous poussent vers l’avant, les promesses que nous lui avons faites… Et puis si mon cœur se serre tristement à l’approche de début décembre quand nous traversons son anniversaire, une certaine douceur m’envahit car c’est la période de l’année où nous nous autorisons le plus à partager son souvenir et je crois qu’il nous envoie de la poussière d’étoiles.

La période de l’Avent détient donc maintenant pour moi toutes les nuances de la vie. Je passe par toutes la palette des émotions entre le 1er et le 25 décembre. Et comme l’écrivait  Stephanie Fugain, dans la préface de Vivre après la mort de son enfant: ” La vie n’est ni belle ni moche, elle est comme ça”. Ca peut paraître bateau comme phrase mais c’est en réalité un véritable enseignement que j’ai intégré.

Aujourd’hui, je mets un point d’honneur à devenir à mon tour une magicienne qui transmettra l’esprit de Noel à travers un tas de rituels et de moments de partage. Afin de donner à ma  vie et à celle de mon harem la beauté que je souhaite. En espérant que ça sera tellement fort que ça atteindra les étoiles.

Tout le monde à son calendrier de l’avent personnalisé à la maison. Cette année j’ai pu y trouver pour moi des “bons pour un massage”, Grue un “bon pour choisir le programme TV Et à 45 minutes de papouilles”, le Pirate un “bon pour deux histoires au lieu d’une”. Aujourd’hui, il a eu des feutres pour dessiner des décorations de Noël sur les  vitres.

On confectionne aussi beaucoup d’objets et mets  homemades pour les cadeaux et pour la décoration et la table du réveillon.

Ramassage de bois et pommes de pins pour nos décorations de Noël

On passe du temps pour choisir avec délicatesse les cadeaux, les menus… On fait beaucoup de listes. Nous essayons de cibler un maximum et de ne pas être dans la surconsommation. Le nombre et la valeur mercantile des cadeaux n’étant pas l’essentiel pour nous. Il se trouve dans le temps qu’on passe à l’élaborer, à partager, au soin mis dans le papier cadeau.

D’où mon affection pour les cadeaux Uniks Creation: personnalisables, faits mains et qui font aussi un cadeau de Noël  à la Planète en choisissant une entreprise locale.

Le sac à tricot Unik Creation offert à ma mère l’an dernier

Pendant cette période, les histoires du soir sont des histoires de Noël. C’est aussi l’occasion de parler religion et solidarité avec les enfants.

Il y a tout un tas de choses que j’aimerais encore mettre en place pour devenir une vraie magicienne. Faire un calendrier inversé où chaque jour nous déposons un produit et que nous donnons à la fin à une association.

Et vous comment vivez vous cette période? Que mettez vous dans vos calendriers personnalisés et dans vos cœurs?

Désolée pour le titre qui laissait implicitement croire qu’on trouverait Christian avec son fouet dans le billet mais il me fallait un titre accrocheur. Pour me faire pardonner, cadeau lecteurs:

Source photo: Pure Break

HO HO HO (bande de coquins)!

Sujets similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.