Robe de demoiselle d’honneur : le crash test 2


Ma très chère soeurette se marie fin août, et j’ai pour mission de confectionner les robes de ses demoiselles d’honneur… ça tombe bien, il s’agit de ma puce (grande la puce!) et de ma filleule!
Je relève donc avec grand plaisir ce défi, et me voilà parti pour un test… histoire de déterminer le métrage nécessaire, et d’être bien sûre du modèle retenu.
Première étape : à partir de photos, retenir les éléments qui plaisent.

  • des tissus simples, il faut une robe dans un style sobre, qu’on puisse ressortir relativement facilement -> exit les taffetas, soies, dentelles, tulles…
  • une robe à bretelles (on est en août!)
  • du marron et de l’écru (couleurs introuvables en prêt à porter rayon fillettes cette année!) -cette requête ne sera pas respectée pour le test-
  • de l’ampleur dans la jupe
  • des plis
  • le bas de la jupe d’une couleur différente
  • des bretelles croisée
  • une ceinture contrastante

Deuxième étape : élaboration d’un patron
Oui, avec toutes ces contraintes, le plus simple est de démarrer de zéro…
Je prends une robe qui va à ma fille, je dessine vaguement le contour du corsage. j’élargis celui-ci d’une dizaine de centimètres en son centre pour pouvoir ajouter des plis au corsage.
Pour la jupe, rien de plus simple c’est un grand rectangle soigneusement plissé
Le reste c’est de l’assemblage… aucun secret, ici tout a été fait comme souvent au feeling (sauf que cette fois j’ai noté les mesures puisqu’il faudra reproduire la robe!).

Enfin : l’essayage!

 

Sujets similaires


A propos de Delphine

Maman de deux grands enfants et tata d'adorables petits loups. Je couds et bricole... Un peu pour moi, beaucoup pour faire plaisir. La machine à coudre est mon amie depuis mes 12 ans (soit à peu près une éternité, surtout aux yeux de ces chères têtes blondes).

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

2 commentaires sur “Robe de demoiselle d’honneur : le crash test